Coralie Arguel, autrice compositrice interprète.

 

J'assume ma féminité jusque dans mon écriture, mes phrases même les plus  insensées, mon inventivité… Je suis séduite par la sonorité d’un mot, par la façon dont les syllabes s’articulent, dont elles vibrent. Mes poèmes sont des histoires, des paysages, des atmosphères. Ma musique se sculpte aux caresses de mes émotions, mes sensations, doucement, délicatement, j'explore les sentiments qui s'y déposent… ces univers qui s'invitent et m'absorbent…

Mon médium c'est l'écriture.

J'ai chanté  Brassens au féminin, en revisitant sa poésie, je me suis demandée ce qu'aurait pu écrire Brassens s'il avait été une femme.

Dans une autre formation de musique brésilienne, j'ai traduit et poétisé les chansons universelles des standards de Bossa.

Avec un autre duo comique et même clownesque, j'ai beaucoup écrit sur les tabous.

Cela m'a valu d'être éditée chez l'Harmattan dans la collection Cabaret, ce recueil de poésies "Femme Pistil" rencontre un franc succès et m'a encouragée à poursuivre dans cette voie.

De là est arrivé mon album "L'hiver n'existe pas", arrangé par le très perfectionniste et talentueux guitariste Daniel Zarb qui y a "mis les paillettes". Cet album est né sur mon ukulélé, tout au long de l'année 2021, je le porte aujourd'hui vers la lumière, vers la scène, vers le public.

recto fini_edited.jpg